Publicités
Un apport d’azote doit être environnementalement efficace.
Il faut pour cela que le solde azoté (sortie – entrée) soit favorable.

En fin de cycle, ou lorsque la météo ne le permet pas, un apport au sol n’est plus pertinent car il peut présenter une efficience très aléatoire (souvent de 30%) et créer des problèmes de qualité d’épandage.

La solution VIA VEGETALE

La Glutacetine, principe actif du Balsamo, développée par la société VIA VEGETALE, permet l’intégration de l’azote pulvérisé dans les tissus proches du grain, sous forme de glutamine. En fonction des situations :

  • Intégration directe par migration rapide de l’azote dans le grain si l’alimentation est limitante.
  • Intégration-stockage de l’azote à proximité du grain, puis remobilisation si l’alimentation est non-limitante.

En conséquence de ce fonctionnement adapté aux 3 types de situations de nutrition azotée (limitante d’une part, non limitante, c’est à dire optimal ou excessive, d’autre part), la dose d’azote exportée par les grains est plus importante que si l’on applique l’engrais au sol.

Il faut ajouter que l’azote pulvérisé ainsi ne touche pas le sol ! Une pulvérisation sur feuille rencontre une végétation qui a un coefficient de couverture du sol supérieur à 2.

Balsamo  booste l’efficience de l’azote et prolonge la nutrition azotée des grains sans accroitre le risque environnemental.

Conséquence pratique de cette excellente efficience :

Avec le même nombre d’unités d’azote, on améliore l’efficience et donc on optimise les paramètres de rendement et de qualité.
En résumé, l’environnement et l’économique se rejoignent puisque seul Balsamo permet l’excellente valorisation de 30 à 40 unités. De l’azote pour la plante et le grain et uniquement pour eux, bien réparti par le pulvérisateur, sans risque, sans aléa d’absorption, pour la meilleure rentabilité.

Menu
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial