Publicidad

Azote : la répartition est très importante en fin de cycle

La mise en oeuvre d’un épandage d’engrais granulés à partir d’un résultat expérimental doit être réfléchi en intégrant les performances de l’outil d’épandage dans les conditions que vous rencontrez dans votre parcelle. Ainsi la qualité de répartition est dégradée par la hauteur de végétation, les ornières, le cahotement, la pente… Toutes choses qui pénalisent le fonctionnement d’un épandeur et qui sont très amplifiées lors de l’utilisation dès le début de l’épiaison.
Un indice de répartition (coefficient de variation) de 25%, c’est une dose qui varie, selon les secteurs de la parcelle de 60% a 160% de la dose globalement épandue. Les zones sur-fertilisées ne compensent pas les zones sous-fertilisées. Le taux de protéines, le rendement et la marge en sont affectés. (source Perspective Agricole décembre 2000).

Solutions VIA VEGETALE

Avec votre rampe, vous avez la même précision de 2 à 48 mètres (indice de répartition constant et de l’ordre de 1 à 4%). En fin de cycle la précision de répartition est essentielle.
Ainsi, par exemple, les utilisateurs de Balsamo sur blé dur constatent de manière encore plus évidente que le mitadinage est réduit de façon beaucoup plus homogène, avec beaucoup moins d’azote…